Naturex

Approche psychosynthèse
Écrit par Acupuncture Gingras

L'être humain n'est pas que corps

Le Dr Roberto Assagioli (1888-1974) médecin, psychiatre élève de Freud, et psychothérapeute développe cette approche humaniste et existentielle en utilisant toutes les dimensions de la psyché nommée «psychosynthèse». Il fonde en 1926 en Italie le premier Institut de psychosynthèse. Il élargit ensuite le champ de ses recherches aux domaines alors inexplorés en psychologie, de la créativité et de la transcendance. Il a également eu l’occasion de rencontrer les grands maîtres de son époque : Jung, Maslow.

Pour lui, l’être humain n’est pas que corps, émotions, mental, intuition, imagination, désirs et impulsions, les six fonctions psychiques qu’il dispose sous un modèle d’étoile. Pour le Dr Assagioli, l’être humain est beaucoup plus que cela. Il porte en lui un centre unificateur, le «Je», reflet du Soi en soi, d’où il peut découvrir son propos de vie et son potentiel intérieur, apprendre à choisir et à canaliser sa volonté pour répondre aux événements et réaliser, au fil des jours et du temps, le chemin de la «synthèse».

Assagioli fait clairement la distinction entre la personnalité formée par l’ensemble des contenus biopsychiques et le Soi qui est le noyau de l’individualité. «Le Soi est Source pure de l’identification et dépourvu de contenus. Le Soi et sa projection (le Je) sont toujours en rapport unique sur l’individu.» S. Bartoli, 8 (1970).

Ce qui caractérise la pensée et l’œuvre d’Assagioli, c’est l’accent globalisant positif qui contribue à transformer la psychologie en vraie science de l’âme. Les aspects inférieurs sont traités (le côté ombre), tout en s’occupant du superconscient (le côté lumière). Il en parle comme ceci : l’inconscient inférieur; la spéléologie; l’inconscient moyen; l’automobilisme et l’inconscient supérieur; celui de l’aviation. Pour lui, l’inconscient est une sorte de travail géologique destiné à identifier les matières premières, à les faire monter à la surface et à les transformer comme on le fait pour le pétrole. (CLSP. 1, 1969).

Assagioli explore aussi la méthode horizontale, qui permet de renforcer le moi de la personne et d’augmenter son estime d’elle-même, de même que la méthode verticale, soit l’inconscient inférieur et l’inconscient supérieur.

L’exploration de l’inconscient est considéré symboliquement comme la descente aux abîmes de l’être humain. L’enfer se réfère à ce qui est situé au plan inférieur, dans les profondeurs de l’individu où se cache l’inconnu, l’insécurité, le refus face à l’obscurité. C’est un véritable pèlerinage intérieur.

Assagioli créa des modèles inspirateurs tels que le diagramme de l’étoile regroupant six fonctions psychologiques - corps, émotions, mental, désirs impulsions, intuition et imagination - qui gravite autour d’un centre unificateur. Le concept du diagramme de l’œuf est utilisé en image pour souligner le fait que «l’individu reflète la mentalité collective et la mentalité collective influe sur l’individu». S. Bartoli, 8 (1970). Ce concept est une représentation dynamique de la psyché avec ses différents niveaux de conscience.

L’exploration de soi (psychosynthèse personnelle) se fait en cinq étapes de découverte qui sont : la conscientisation de parties de soi appelées subpersonnalités, l’acceptation de celles-ci, la recherche de sens, l’orientation vers les ressources et l’interaction de soi avec sa partie transpersonnelle (psychosynthèse transpersonnelle) et avec les gens qui l’entourent (psychosynthèse interpersonnelle) ainsi qu’avec le monde.

L’acte de volonté est au centre de son approche. Il la présente en sortes de volonté (forte, sage, bienveillante, joyeuse, habile, transpersonnelle) ayant chacune leurs qualités propres (énergie, maîtrise, concentration, détermination, persistance, initiative, organisation).

Le but de la volonté au niveau du Soi est d’identifier la volonté individuelle avec la volonté universelle faisant ainsi le pont entre la psychosynthèse personnelle et la psychosynthèse transpersonnelle, entre l’individu et le collectif.

Comment procède-t-on en psychosynthèse à cette exploration de la psyché? Par l’analyse des subpersonnalités, l’exercice de désidentification, l’auto-identification, l’invocation, l’imagerie mentale, le dessin spontané, le silence et la méditation, les mots évocateurs, le dessin libre, le journal intime, l’analyse des rêves et l’évocation symbolique.

Tiré de Traité psychosynthèse,
cadre systémique,
Tome I - Psychosynthèse fondamentale
Joào A. d’Alcaravela, Phd

Présente dans plusieurs pays (États-Unis, Canada, Angleterre, Italie, Pays-Bas), la psychosynthèse a été appliquée avec succès dans divers domaines tels que la relation d’aide et les soins, l’éducation, le management, la formation continue, la vie intérieure, l’expérience artistique.

Résumé : Diane Gingras, inf., AC, psychosynthésiste

 
facebook Suivez-nous sur facebook